Comment découvrir les plus beaux jardins de Kyoto pendant le koyo (saison des érables) sans frais d’entrée ?

L’automne au Japon est un spectacle à part entière. Lorsque les feuilles des érables se parent de leurs plus belles couleurs, le paysage se métamorphose et offre un spectacle éblouissant. Ce moment, appelé "koyo" en japonais, est particulièrement apprécié à Kyoto, où les nombreux temples et jardins offrent un cadre idéal pour admirer cette explosion de couleurs. Voici comment découvrir les plus beaux jardins de Kyoto pendant le koyo, sans avoir à dépenser un yen pour l’entrée.

L’incroyable spectacle du koyo à Kyoto

Le koyo est sans doute l’un des plus beaux moments pour visiter le Japon. À Kyoto, ancienne capitale impériale, les jardins et les temples offrent un cadre exceptionnel pour admirer les érables japonais, ou "momiji", revêtir leurs magnifiques couleurs automnales.

Sujet a lire : Où trouver les meilleures offres pour une virée shopping authentique dans les souks de Marrakech ?

Pour profiter de ce spectacle sans frais d’entrée, commencez par le Parc Maruyama, le plus ancien de Kyoto. Ici, vous pourrez flâner sous les érables et admirer leurs reflets dans le petit lac du parc. C’est aussi l’occasion de découvrir le sanctuaire Yasaka, un des plus anciens et des plus vénérés de Kyoto.

De la montagne aux jardins : admirer le koyo à Kyoto

Partez ensuite vers le mont Daimonji, à l’est de Kyoto. Vous pourrez y admirer le koyo depuis les hauteurs de la ville, sans frais d’entrée. La montée est un peu raide, mais la vue panoramique sur la ville et les couleurs automnales de la forêt environnante en valent largement la peine.

A découvrir également : Où participer à des séances de prière avec des moines bouddhistes à Chiang Mai, Thaïlande ?

De retour en ville, faites un détour par le Jardin Shosei-en, un havre de paix au cœur de l’agitation urbaine. C’est un jardin de style "kaiyu-shiki" (jardin de promenade) qui offre de magnifiques vues sur les momiji qui bordent les chemins et les étangs.

Tokyo et ses secrets d’automne

Bien que Kyoto soit la destination phare de l’automne japonais, Tokyo offre aussi de belles possibilités pour admirer le koyo, notamment le Parc Ueno, qui ne demande aucun frais d’entrée. Au cœur de ce vaste parc, vous pourrez admirer les couleurs de l’automne autour de son grand lac, tout en visitant le temple Bentendo et le sanctuaire Toshogu.

Pour une expérience plus sauvage, rendez-vous au parc de Yoyogi. C’est l’un des plus grands parcs de Tokyo, et un endroit idéal pour admirer le koyo. Vous y trouverez une vaste étendue de nature où les couleurs de l’automne s’expriment avec splendeur.

Découvrir le koyo à travers tout le Japon

Si Kyoto et Tokyo sont les plus célèbres, d’autres régions du Japon offrent également de magnifiques spectacles de koyo. Par exemple, dans la région de Kansai, le Minoh Park est célèbre pour ses cascades et ses momiji. L’entrée du parc est gratuite, ce qui en fait une excellente option pour ceux qui souhaitent admirer le koyo sans dépenser.

N’oubliez pas non plus la région de Tohoku, au nord du Japon, où les montagnes et les lacs offrent un décor idéal pour le koyo. En particulier, le parc national de Towada-Hachimantai est réputé pour ses paysages d’automne, et ne demande aucun frais d’entrée.

Faire un voyage responsable au Japon pendant le koyo

Enfin, il est important de rappeler que si ces lieux sont accessibles gratuitement, il est de notre responsabilité de les respecter. Le koyo est une saison très populaire au Japon, et les lieux peuvent être très fréquentés. Veillez à respecter les règles de chaque lieu, à ne pas déranger la faune et la flore, et à emporter vos déchets avec vous. Ainsi, vous pourrez profiter de la beauté de l’automne japonais tout en contribuant à sa préservation.

Découvrir le koyo depuis le Mont Fuji

S’élevant majestueusement à plus de 3700 mètres, le Mont Fuji est le point culminant du Japon. En automne, ses pentes se parent de couleurs extraordinaires, offrant un spectacle de koyo inoubliable. Vous pouvez débuter votre ascension depuis la cinquième station, accessible en bus depuis la ville de Kawaguchiko. De là, vous pourrez admirer une vue panoramique sur la mer de feuilles rouges et oranges qui recouvrent les pentes du mont Fuji. L’ascension est gratuite, mais soyez préparés : elle est assez exigeante physiquement.

En redescendant, n’oubliez pas de faire un détour par le lac Kawaguchi. Ce lac situé au pied du mont Fuji offre un contraste époustouflant entre les eaux bleues et les couleurs automnales des arbres environnants. Entre le lever et le coucher du soleil, les reflets du mont Fuji et des feuilles d’automne sur le lac créent un spectacle naturel d’une beauté saisissante.

L’enceinte du temple Meiji Jingu et le Parc Yoyogi

Le sanctuaire Meiji Jingu, dédié à l’Empereur Meiji et à l’Impératrice Shōken, est l’un des plus beaux endroits de Tokyo pour admirer le koyo. Au sein de l’enceinte du temple, vous pourrez flâner parmi les centaines d’érables japonais, dont les feuilles rouges et dorées créent une ambiance sereine et mystique. L’entrée du sanctuaire est gratuite, mais n’oubliez pas que c’est un lieu de culte : le respect et la discrétion sont de rigueur.

Juste à côté du sanctuaire Meiji Jingu se trouve le Parc Yoyogi, l’un des plus grands parcs de Tokyo. En automne, ses vastes étendues d’arbres offrent une myriade de couleurs, allant du jaune éclatant au rouge profond. C’est l’endroit idéal pour une promenade relaxante au cœur de la nature, sans quitter le centre-ville de Tokyo.

La clôture : Le Japon, un écrin de couleurs en automne

L’automne au Japon est une saison à ne pas manquer. Que ce soit à Kyoto, à Tokyo, ou au pied du mont Fuji, les couleurs de l’automne transforment le paysage, offrant un spectacle à couper le souffle. Les feuilles des érables, en particulier, prennent des teintes de rouge et d’or, créant une atmosphère à la fois chaleureuse et mélancolique.

La gratuité de l’entrée dans de nombreux parcs et jardins rend l’expérience du koyo accessible à tous. Cependant, il est important de se souvenir que ces lieux sont précieux et qu’il faut les respecter. Le Japon est connu pour sa propreté et son respect de la nature, et en tant que visiteurs, nous avons le devoir de contribuer à la préservation de ces lieux.

En admirant le koyo, vous ne verrez pas seulement les plus beaux paysages d’automne du Japon. Vous vivrez aussi une expérience unique, qui vous permettra de comprendre pourquoi les Japonais attachent tant d’importance à cette saison. Alors, préparez-vous à être éblouis par les couleurs de l’automne japonais et à vivre un voyage inoubliable.